Le paradis c’est ici ! Primé lors du 25ème festival Oenovideo

Le film Le paradis, c’est ici ! produit par les Vignerons des Terres Secrètes et réalisé par Luc Plissonneau pour célébrer le 90ième anniversaire de la cave mâconnaise, a été distingué par le Grand Prix du meilleur film de la section Films techniques & d’entreprise lors de la remise officielle des Prix du Palmarès 2018 du Festival OEnovidéo qui se tenait hier au Palais du Luxembourg à Paris.

La 25ième édition du Festival international OEnovidéo s’est déroulée du 28 juin au 1er juillet à Epernay (Champagne). Les festivaliers, producteurs et réalisateurs de films, photographes, professionnels du vin, tous passionnés par le Vin et le Cinéma ont pu y découvrir 128 films (dont 38 en sélection officielle).

Le Grand Jury, présidé par Noël Balen, écrivain, musicien, scénariste et auteur de la célèbre série romanesque « Le sang de la vigne », les jurys partenaires et le public ont primé 15 films.

Durant le festival le jury OEnovidéo-Pro® de la section films « Techniques & d’Entreprise » s’est également réuni pour évaluer les films en sélection officielle entrant dans la catégorie des films « Corporate ». Le Paradis, c’est ici ! obtient le Grand Prix de cette section parmi les 5 films primés.

Les Vignerons des Terres Secrètes soutiennent le patrimoine !

En partenariat avec la Fondation du Patrimoine et les Ecuries de Chaumont situées à Saint-Bonnet-de-Joux (71) les Vignerons des Terres Secrètes ont conçu deux cuvées spéciales en Saint-Véran Croix de Montceau et en Mâcon Pierreclos.

Pour chaque achat de ces bouteilles vous soutenez la restauration des Ecuries de Chaumont à hauteur de 0.50€ par bouteille, les Vignerons des Terres Secrètes s’engagent quant à eux à doubler cette somme, soit 1 € par bouteille.

Les Ecuries de Chaumont

Au coeur de la magnifique forêt de Chaumont à Saint-Bonnet-de-Joux (71) – aux portes du Charolais à 50 kms à l’ouest de Mâcon- les écuries, situées à l’entrée du parc du domaine de Chaumont-Laguiche demeurent l’édifice le plus remarquable de l’ensemble. Elles furent érigées au XVIIème siècle par la volonté d’Henriette de Laguiche et l’architecte du roi François Blondel revendique en être l’auteur. Classées Monument Historique en 1982, elles figurent parmi les plus grandes écuries privées d’Ancien Régime. Leur agencement intérieur, reprenant le traité de Léonard de Vinci, en font les plus italiennes des écuries françaises.

Si l’on écoute la légende, seul le Roi de France pouvait posséder des écuries abritant 100 chevaux ; celles de Chaumont en contenaient 99…mais le centième cheval était celui de la statue équestre de Philibert de Laguiche, placé au-dessus de la porte d’honneur !